Expédition Caribou
Nature

Namibie Part 2 : GocheGanas, un paradis dans la savane

Share Button

Je continue donc mon court séjour en Namibie.

Dernier arrêt à GocheGanas, que mon client m’avait fortement conseillé. Il s’était même occupé de la réservation, je ne savais donc pas du tout à quoi m’attendre.

L’entrée annonce déjà la couleur : on n’arrive pas n’importe où.

Après une route de 5 km, je commence à apercevoir le lodge, perché sur une coline.

Dès l’accueil, je sens que cet endroit à quelque chose d’exceptionnel. Au 16 lodges privés s’ajoute un restaurant, un bar, un spa et une piscine extérieure.

Un membre du personnel m’emmène à mon lodge, qui surplombe la savane. Il est immense, avec lit à baldaquin, terasse et salle de bain avec bain à remouds.

La piscine.

Je verrais peu de faune ce soir là si ce n’est ce phacochère qui profite de la pelouse du restaurant.
Rendez-vous est pris pour le lendemain, à l’aurore, pour un safari.

En attendant, je profite du superbe coucher de soleil sur la savane.

Quelles nuances de couleurs !

Obliger de troquer ma bière habituelle pour un cocktail dans ces conditions.

Le lendemain donc, le réveil sonne à 5h45. Aie !
Un guide m’attend, je lui demande : « Combien de personnes seront avec nous ce matin ? ».
Et il me répond : « C’est un tour privé monsieur, nous partons quand vous êtes prêts ». Ah !

Nous voici donc parti à la recherche des rhinocéros, fierté de la réserve.
Il y a avait encore 15 il y a quelques années, et seulement 4 aujourd’hui. Satanés braconniers !
Mais les choses vont en s’améliorant, le braconnage étant maintenant passible de prison à vie là bas. Il y a aussi une équipe de la réserve qui tourne 24h/24 pour les protéger. Et ils ont la permission de tirer sur les braconniers, si besoin.

Nous n’avons pas mis longtemps à les trouver, les rhinocéros.
Ils sont très peu craintifs, ce qui explique aussi pourquoi ils sont si faciles à chasser.

Nous avons aussi vu des girafes, toutes sortes d’antilopes, un chacal, et des autruches.

Clou du spectable : le café sur le capot du 4×4, en plein milieu de la savane. Mémorable.

L’après-midi, je pars pour une balade seul, dans la réserve. Il y a un sentier « balisé », mais j’avoue que j’étais pas très rassuré au début. Au boût de quelques minutes, je rencontre un couple d’allemands, encore moins vaillants que moi. Nous ferons la marche tous les trois.

Le départ du sentier.

Une girafe, guettée depuis derrière un arbre. Elle était un peu paniquée, car elle cherchait son petit.

Nous tombons nez à nez avec un énorme troupeau. On ne les dérangera pas.

Après 2h30 de marche, retour au lodge et à la piscine, bien méritée.

Sinon, mon client m’a quand même laissé la note, un peu salée…

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.